Attirée par la vie spirituelle depuis mon enfance (adolescente, j’ai même envisagé de devenir nonne :o)  ), j’ai effectué un long travail d’artisane de lumière. Ce travail n’a jamais de cesse. Quand nous pensons avoir fait le tour, une nouvelle douleur surgit du passé ou du présent…. C’est la quête de QUI JE SUIS, de notre ‘Soi’, de notre Vérité divine… 

Il y a 20 ans, mon évolution m’a fait connaître un premier Eveil grâce à un livre : « L’esprit guide, entretiens avec Karlfried Dürckheim ». Comme K. Dürckheim est né comme moi dans une culture chrétienne (mais il a aussi étudié le Bouddhisme Zen), ses mots ont été lumineux à mes yeux. Il parle de notre essence divine …  Un grand soulagement, une Révélation et le début d’une grande aventure en conscience … 

J’ai tout mis en œuvre pour amener à ma conscience ma sensibilité, mes atouts, mes blessures et les nettoyer…  Tenter de devenir un canal de lumière, le plus pur qui soit. Dans un même temps, j’ai  consacré mon énergie à me réaliser pleinement dans ma vie concrète : construire un environnement de vie épanouissant, créer un travail qui reflète pleinement QUI JE SUIS, en parfait accord avec ma personnalité, mes valeurs, mon énergie créatrice… 



Puis, alors que je pensais ne plus être susceptible de vivre de grandes douleurs, en 2020, j’ai sombré. Et je me suis à nouveau mise en recherche pour  apaiser mon corps, mon cœur et mon âme. J’ai croisé le tantrisme, les méditations quantiques et le chamanisme, autant de découvertes exceptionnelles d’un point de vue de l’évolution personnelle et spirituelle. 

C’est en découvrant l’Union divine que j’ai vécu l’Eveil de ma Kundalini.   

J’ai ensuite plongé avec joie dans le chamanisme qui s’est révélé être une ‘évidence’. J’ai voulu en priorité effectuer des voyages chamaniques pour moi vers les Esprits de la Nature, afin d’apaiser mon corps, mon cœur et mon âme. (Voir la page ‘Faculté d’auto-guérison et chamanisme’ pour plus de détails) Au bout de quelques semaines de travail, j’ai ressenti un profond changement, une paix intérieure nouvelle. J’ai aussi senti que mon taux vibratoire, entretenu par des montées régulières de Kundalini, avait augmenté. 

Le 24/01/21, je suis allée à la rencontre de mes guides spirituels célestes. Ce jour-là, ils m’ont informée que j’avais effectué le ‘saut quantique’, que j’avais acquis une capacité d’auto guérison. Assez rapidement ensuite, ils m’ont dit qu’il était temps d’avancer sur la voie du chamanisme (au service des autres) et de la maîtrise spirituelle. 

Mon taux vibratoire a encore beaucoup augmenté (ce qui n’est, du point de vue du corps physique, pas très agréable (beaucoup de douleurs, de tensions, de maux de tête)). J’ai reçu, à ce moment, le grand privilège de pouvoir communiquer toujours plus aisément avec les Esprits de la Nature et avec les Guides célestes, principalement des Maîtres ascensionnés. 

Sur le chemin pour devenir un maître spirituel, j’ai demandé ce qu’on attendait de moi. La réponse a été très simple : «N’oublie jamais qu’il s’agit de rayonner et méditer pour Gaïa et pour l’humanité.» J’ai donc décidé de méditer tous les jours pour Gaïa.



Au cours de ma première méditation, instinctivement, je me suis laissé glisser, comme dans un voyage chamanique,  à la rencontre de l’Esprit de la Terre, Gaïa. Et je l’ai aperçue, toute menue dans la pénombre. 

Je me suis installée devant elle, tentant de lui donner toute l’énergie de lumière que j’étais capable de lui offrir. Au bout de 2 ou 3 jours,  j’ai constaté que le taux vibratoire de Gaïa (qui était très bas) avait augmenté. Et j’ai entendu une voix me dire : « Si vous étiez plusieurs à faire cela, vous pourriez sauver la Terre… » Cette voix provenait de Métatron, l’Ange le plus puissant de la Création. 

Depuis, très régulièrement, je me rends au chevet de Gaïa pour activer une bulle de lumière autour d’elle et lui offrir de l’amour tendre dans l’espoir qu’elle puisse le transmettre à l’Humanité :  Que cet amour touche le cœur de l’Humanité, l’éveille à la Bienveillance, au respect de tout être vivant et  de son lieu de vie, la Terre. 

J’effectue un travail de ‘passeuse d’âmes’, guidée par Gaïa, dans des lieux chargés d’énergie sombre et j’ouvre des portails d’amour et de lumière. 

Je sais, c’est très étrange mais c’est mon nouveau travail … pour le plus grand Bien de Tous et de Gaïa


    Amylianah