L’enfant dont le regard pétille en découvrant un arc-en-ciel, qui ferme les yeux pour mieux savourer l’odeur et le goût du pain tout frais, qui glousse et rit aux éclats, pouvez-vous sentir sa joie ? 



L’enfant qui joue avec ces enfants qu’il ne connaît pas, qui partage sa pomme avec celui qui n’en a pas, qui ne voit même pas une couleur de peau différente de la sienne, pouvez-vous sentir son insouciance et sa bonté naturelle ? 


L’enfant qui court à en perdre haleine, qui se roule dans l’herbe, qui joue et danse, pouvez-vous à nouveau ressentir sa  jubilation et son immense liberté intérieure ?


L’enfant qui dessine des créatures imaginaires, qui invente une histoire qui rebondit de personnages extraordinaires en anecdotes farfelues, qui chante sa nouvelle chanson à tue-tête sans même se soucier s’il chante juste, pouvez-vous sentir sa puissance créatrice ? 


L’enfant a en lui une grande capacité d’émerveillement, une merveilleuse faculté d’éveiller sa joie et un pouvoir créateur considérable. Il vit l’instant présent. Il n’a pas peur du regard de l’autre. Il n’a pas peur d’imaginer, d’aller à la rencontre de … ou de partir vers l’inconnu… 



Quel que soit le moyen (suivre un cours de danse, ouvrir un livre pour enfant, plonger dans nos souvenirs, emprunter les chemins de traverse …), réveiller les dons propres à notre âme d’enfant stimule nos sens, nous connecte à notre force créatrice et nous offre un réel pouvoir de libération des peurs. 

C’est un puissant moyen d’enchanter le cœur et de grandir spirituellement.