Sur le chemin vers la Maîtrise spirituelle, une étape importante doit être franchie : celle du saut quantique (voir la page dédiée aux taux vibratoires et aux sauts de conscience). 

Ce saut quantique correspond aujourd’hui pour un être humain à un taux vibratoire de 120.000 unités bovis. Ce saut est effectué quand un être éveillé a accompli un long travail en conscience à la rencontre de QUI il est ET qu’il a développé une faculté d’auto-guérison. 


La faculté d’auto-guérison, je l’ai acquise grâce au chamanisme. Il existe d’autres pratiques rituelles permettant une auto-guérison, développées dans d’autres cultures.  Je ne les connais malheureusement pas… 



Le chamanisme est pratiqué de manière ancestrale par de nombreux peuples indigènes partout dans le monde : Sibérie, Asie centrale, Mongolie, Amériques, Australie, Afrique… 

L’Art chamanique est basé sur une communion du Chaman (ou homme/femme-médecine) avec la Nature, le vivant et le monde spirituel, en particulier, les esprits de la nature… 

Au cours de ses voyages chamaniques à la rencontre de son animal totem ou de ses animaux de pouvoir (son animal tuteur pour la guérison ou son animal guide de recouvrement d’âme), le chaman obtient des informations et des remèdes pour aider ses ‘patients’. 

Pour aider au développement de leur âme, il peut leur venir en aide de différentes façons : 

*En obtenant des conseils auprès de son animal totem sur une voie à emprunter dans une trajectoire de vie, par ex ; 

*En transmettant, sur le plan éthérique, une médecine (plante(s), minéral, décoction …) ; 

*En pratiquant une extraction spirituelle : nettoyer une empreinte négative qui peut être une mémoire familiale, une croyance ou de l’énergie noire… ; 

*En allant à la recherche d’un animal totem perdu : quand une personne est coupée de ses intuitions, il arrive que son animal totem s’en éloigne ; 

*En effectuant un recouvrement d’âme : au cours de notre histoire, suite à un ou des traumatismes, à un choc émotionnel, …, il arrive que nous perdions un ou plusieurs parts de notre âme. Le chaman, au cours d’un voyage (ou de plusieurs), ramène cette/ces parts d’âme égarées dans des souffrances passées pour nous la/les rendre. 


Il est évidement intéressant de consulter un chaman pour bénéficier de ses soins ; notamment, les recouvrements d’âme qui sont des rituels sacrés. Ces soins ne peuvent que nous faire progresser sur la voie de la conscience. 

Mais il est encore plus intéressant de développer nos propres capacités de chaman pour guérir notre propre corps et notre âme, grandir en amour et en conscience et augmenter encore nos facultés … 

Le principe est simple. Avant tout voyage chamanique, il faut préciser notre intention du voyage : ‘aller à la rencontre de tel animal tuteur pour, par ex, soigner telle partie de notre corps ou tel chakra’ OU ‘aller à la rencontre de notre animal totem pour bénéficier de sa sagesse face à telle situation’… 

Il y a alors lieu d'intégrer le remède offert ou de laisser parler notre intuition pour interpréter les messages transmis sous forme d’images ou de pierre ou … ou si ces animaux parlent distinctement, de les écouter, de converser avec eux.  

C’est à la portée de tout être humain.